Menu

Fret ferroviaire

L'OFP Ferrivia cherche des partenariats

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 23.11.2015 | Dernière Mise à jour : 21.06.2017

Image

Ferrivia prévoit de se doter de son propre certificat de sécurité, de ses premiers conducteurs dès la fin du 1er semestre 2016, et va s'équiper d'une locomotive Diesel BB 75000.

Crédit photo © O. Constant

Auteur

  • Olivier Constant

L'OFP Ferrivia pourrait devenir autonome à partir de mi-2016. Il entend par ailleurs conclure des partenariats avec d'autres opérateurs ferroviaires de proximité (OFP) sur l'axe Alsace/Lyon/sud de la France.

Neuf mois après le démarrage d'un premier trafic de produits sanitaires entre Sélestat et Belleville-sur-Saône, Ferrivia monte progressivement en puissance. Il débutera l'acheminement de ses premiers trains de granulats entre Courzieux et la région lyonnaise en mars 2016.


En quête de nouveaux contrats...

Signé dès 2015 avec les carrières Bonnefoy, ce contrat n'avait pu être mis en œuvre du fait de travaux liés à la pérennisation de cette ligne capillaire, longue de 11 km. Ces enlèvements seront poursuivis jusqu'en octobre 2016, 35 000 tonnes étant acheminées, au total, à raison d'un train par semaine.

L'opérateur travaille dès maintenant à obtenir de nouveaux contrats. "Dans l'idéal, nous souhaiterions en avoir deux de plus l'année prochaine. Nous prospectons notamment sur les céréales, le bois et un trafic de conteneurs depuis Fos", indique Olivier Maurel, président de Ferrivia.


... et de partenariats

La société fonde également de gros espoirs sur les partenariats qui pourraient être mis en place à cette occasion. "Nous pourrions ainsi réaliser des acheminements sur l'axe Alsace/Lyon/sud de la France, la continuation sur Fos-sur-Mer et le Midi étant potentiellement assurée par RDT 13 au départ d'Arles. Nous pourrions également reproduire le même schéma avec des entreprises ferroviaires dans la zone est de la France. Ces partenariats seraient susceptibles d'être ensuite étendus à des entreprises ferroviaires étrangères."

En attendant, Ferrivia prévoit de se doter de son propre certificat de sécurité et de ses premiers conducteurs dès la fin du premier semestre 2016. Elle s'équipera aussi d'une locomotive Diesel, une seconde étant tenue en réserve. Pour l'heure et pour ce qui représente toujours une première en France, toute l'exploitation de l'opérateur est confiée à Sécurail.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format