Menu

Fret ferroviaire

Ferroviaire : Nouvelle-Aquitaine apporte son soutien financier à une ligne capillaire fret

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 08.11.2016 | Dernière Mise à jour : 21.04.2017

Image

La Région Nouvelle-Aquitaine va contribuer à la rénovation de ligne ferroviaire Niort-Parthenay-Thouars.

Crédit photo © Olivier Constant

Auteur

  • Olivier Constant

La Région Nouvelle-Aquitaine vient de donner une impulsion forte pour la réouverture de la ligne fret Niort-Parthenay-Thouars. Mais des compléments de financement sont encore nécessaires pour lancer effectivement les travaux.  

La Région Nouvelle Aquitaine donne un coup de pouce au fret ferroviaire. Elle a décidé d'octroyer 2,55 millions d'euros pour la rénovation de ligne ferroviaire Niort-Parthenay-Thouars, dans le cadre du Contrat de Plan État-Région (CPER) Poitou-Charentes 2015-2020.


Un financement pas totalement bouclé

Le coût total de l'opération est estimé à 8,5 millions d'euros. Les autres contributeurs déjà connus sont l'État (hors CPER), via l'Agence de Financement des Infrastructures de Transports de France (AFITF), et SNCF Réseau. Le gestionnaire du réseau ferroviaire français pourrait contribuer à hauteur de 0,6 million d'euros. Il appartiendra à d'autres entités d'apporter leur écot pour que débutent effectivement les travaux.

Tout en se félicitant du soutien de l'État et de SNCF Réseau lors de la séance plénière du 24 octobre 2016, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, a, en effet, rappelé qu'il convenait maintenant de "rechercher le complément de financement auprès des autres collectivités territoriales et des industriels pour commencer les travaux".


Un itinéraire plus direct

Les enjeux de la rénovation de la ligne sont particulièrement forts si l'on en juge par les tonnages de fret concernés. "Cet axe assure la desserte de grandes entreprises de granulats à l'échelle du grand Sud-Ouest de la France, avec 550 000 tonnes de fret par an entre Niort et Saint-Varent et plus d'un million de tonnes annuelles entre Saint-Varent et Thouars", souligne un communiqué de la Région Nouvelle-Aquitaine.

La réouverture de la ligne dans son intégralité permettrait, en particulier, de ne plus faire transiter les trains sortant des carrières de Saint-Varent pour ceux se dirigeant vers le sud par Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, mais par l'infrastructure rénovée.


Un glorieux passé

La ligne ferroviaire Niort-Parthenay-Thouars a connu un glorieux passé, comme en témoigne l'importance des installations subsistantes de la gare de Parthenay. Elle faisait, en effet, partie d'une grande radiale Paris-Bordeaux via Chartres, Château-du-Loir, Saumur, Thouars, Niort et Saintes.

Mais l'abandon des services voyageurs au début des années 1980 est venu confirmer un déclin inexorable. La section Saint-Varent-Parthenay a ensuite été fermée à tous trafics par mesure de sécurité en décembre 2015. La voie s'était terriblement dégradée depuis des décennies en l'absence de ressources financières suffisantes pour son entretien.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format