Menu

Fret ferroviaire

Captrain Italia consolide sa place de numéro 2 en Italie

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 31.05.2016 | Dernière Mise à jour : 26.04.2017

Image

Les effectifs Captrain Italia vont être renforcés, à hauteur d'une quarantaine de personnes par an, ainsi que la flotte de locomotives, avec l'arrivée d'un lot de douze locomotives électriques.

Crédit photo © Captrain

Auteur

  • Olivier Constant

Captrain Italia prévoit d'atteindre le cap des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à 2020. Une partie de la croissance annuelle à deux chiffres proviendra du renforcement de ses positions sur le marché domestique.

Au sein des huit filiales fret européennes du groupe SNCF, Captrain Italia est assurément l'une des plus dynamiques. Neuf ans et quatre mois après avoir remorqué son premier train de fret entre Modane et Avigliana pour le compte d'Arcelor, l'entreprise ferroviaire est devenue en juin 2015 le numéro 2 italien pour l'importance de son trafic derrière l'opérateur historique Trenitalia.

Signe de l'importance que lui porte le groupe français, Sylvie Charles, directrice générale du Pôle Transport ferroviaire et multimodal de marchandises de SNCF Logistics, est venue fêter les dix ans d'activité de la société à Milan le 24 février 2016, aux côtés du directeur général italien, Mauro Pessano.

Renforcements

Détenant déjà 5 à 6 % du marché transalpin, Captrain Italia continue de croître rapidement. Son chiffre d'affaires progresse, en effet, de 15 à 20 % en moyenne par an. Il a atteint 58 millions d'euros en 2015 et devrait s'établir à 75 millions d'euros cette année. Cette croissance qui pourrait amener la société à atteindre la barre des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires dès 2020 justifie un renforcement des moyens.

Les effectifs – 275 agents actuellement – vont continuer de croître, à hauteur d'une quarantaine de personnes par an, principalement des agents de conduite.

La flotte de locomotives sera parallèlement renforcée, avec l'arrivée d'un lot de douze locomotives électriques supplémentaires louées auprès d'Akiem. La réception de ces locomotives Bombardier Traxx d'une puissance de 6 400 kW a débuté en décembre 2015. Ces engins viennent s'ajouter à un parc existant déjà constitué de trente BB 36300 utilisées en partage avec Fret SNCF et de six locomotives Diesel de ligne.

Ambitions domestiques

Tous ces renforcements sont liés, pour partie, aux perspectives offertes par le marché domestique. Captrain Italia profite, en effet, du désengagement progressif de Trenitalia sur nombre de dessertes. C'est donc dans ce secteur, qui représente déjà 20 % de ses activités, que la société souhaite se développer.

Au-delà de l'intensification de ses trafics dans les secteurs de la chimie, des céréales, de l'acier, du combiné et des transports d'automobiles, l'entreprise ferroviaire pourrait développer ses interventions dans le secteur des manœuvres incluant le service des embranchements particuliers et dans les dessertes de proximité. Il subsiste toutefois des freins à cette expansion annoncée.

"La société doit tout d'abord maîtriser sa croissance, déjà forte. Elle doit également faire face à la complexité du système des autorisations et certifications de sécurité italien. Nous regardons donc les trafics qui nous permettent de réaliser la meilleure qualité de service possible et toujours dans une optique de rentabilité durable", explique Angelo Accomando, directeur commercial de Captrain Italia.

Stratégie de groupe

Véritable bras armé, à l'instar des autres filiales européennes, du développement des activités ferroviaires de SNCF Logistics à l'international, Captrain Italia est l'un des rouages ayant permis au groupe SNCF de remporter des contrats significatifs. Un des derniers en date, signé pour une période de trois ans, l'a été avec le groupe Roquette.

Fret SNCF et Captrain Italia assurent ainsi, sur leurs territoires respectifs, la traction de six trains par semaine entre la France et le nord de l'Italie et entre la Hongrie et le nord de l'Italie. Mais si 75 % des nouveaux trafics sont liés à des basculements de contrats auparavant honorés par Trenitalia ou des concurrents privés, filiales elles-mêmes d'autres grands groupes européens comme DB Cargo, un quart d'entre eux provient dès maintenant de la capacité de Captrain Italia d'offrir des solutions de report modal.

Couvrant déjà un large spectre de pays européens depuis la France jusqu'à la Roumanie, la société pourrait, enfin, amplifier sa présence sur l'axe Italie-Autriche à l'avenir.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format