Menu

Fret ferroviaire

5ème journée OFP : entre espoir et inquiétudes

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 08.10.2015 | Dernière Mise à jour : 22.04.2017

Image

La pérennisation des lignes capillaires et l'évolution du prix des sillons restent deux inquiétudes majeures pour le développement des OFP.

Crédit photo © Olivier Constant

Auteur

  • Olivier Constant

Aux côtés des grandes entreprises de fret ferroviaires, les opérateurs ferroviaires de proximité se développent malgré l'existence de multiples freins. Leur nombre reste cependant encore inférieur à celui envisagé lors de leur création.

La cinquième édition de la Journée OFP (Opérateurs Ferroviaires de Proximité) se déroulera le 5 novembre 2015 à la Mairie de Levallois. Plus de 300 professionnels du secteur y sont attendus. C'est dire l'importance sans cesse accrue de ce rendez-vous, qui s'inscrit dans la complémentarité des journées européennes du fret ferroviaire organisées au printemps à Paris lors du SITL.


Participation des DREAL

Aux côtés des traditionnels OFP et entreprises ferroviaires (EF), seront présents des grands chargeurs, des logisticiens, des commissionnaires de transport, des CCI, des collectivités territoriales, le gestionnaire d'infrastructures (SNCF Réseau) et plusieurs DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement).

"Cette participation des DREAL constitue une satisfaction car en France, nous avons tendance à tout attendre de l'État central. Quand on raisonne lignes capillaires, par exemple, on s'aperçoit que le rôle des DREAL est vital en région. Ce sont donc ces structures qui peuvent motiver l'État à conduire telle ou telle opération", explique André Thinières, délégué général d'Objectif OFP, l'association qui organise cette manifestation.


Des raisons d'espérer...

Si l'heure est à la croissance...très modérée du trafic fret, les freins au développement des OFP n'en ont pas, pour autant, disparu. Les thèmes abordés lors de cette journée alimenteront donc la réflexion des acteurs du secteur sur les éléments susceptibles de favoriser l'éclosion d'un véritable écosystème ferroviaire.

Sur ce point, les avancées réalisées avec les ports constituent une indéniable réussite. Les potentialités de développement découlant de la réforme portuaire se concrétisent, grâce à la montée en puissance d'opérateurs ferroviaires de proximité comme OFP Atlantique. Ce dernier est, aux côtés de Fret SNCF qui a vu ses trafics continuer de croître, un des grands artisans de l'augmentation de 50 % de la part ferroviaire enregistrée sur ce port au cours des cinq dernières années.

Autre grande satisfaction, la présence de logisticiens et/ou transporteurs au capital d'OFP comme Régiorail (Eurorail) et Ferrivia (Transports Rochatte) semble devoir constituer un des éléments forts de l'accroissement de leurs trafics.


...mais aussi de vraies inquiétudes

Sans doute les participants à la cinquième édition de la Journée OFP ne devraient-ils pas être étonnés de voir figurer une fois de plus au programme l'épineux problème de la pérennisation des lignes capillaires. Peu d'avancées ont été réalisées en la matière d'une année sur l'autre, si ce n'est la confirmation de l'engagement par l'État d'investir 10 millions d'euros pour la rénovation de ces mêmes lignes cette année.

Comme le souligne André Thinières, "ces investissements devraient au moins être multipliés par trois pour éviter la fermeture de 450 km de lignes dans les 18 mois à venir. Ces 30 millions d'euros correspondraient à un peu plus de 1 % des sommes engagées par SNCF Réseau pour la rénovation du réseau principal cette année. Le maintien en état du réseau des lignes capillaires est d'autant plus vital que 20 % du trafic fret en est issu. C'est dire son importance".

À ces inquiétudes autour du sort des lignes capillaires s'ajoutent celles liées à l'évolution du prix des sillons. Les 6,27 % de hausse prévus pour 2016 sont, à présent, actés. Les OFP, comme les EF, vont donc devoir à nouveau faire assaut de productivité pour que leurs prix restent compétitifs par rapport à ceux de la route.

Malgré toutes ces difficultés, deux ou trois nouveaux OFP devraient venir s'ajouter au cours des prochains mois aux huit existants. C'est encore loin des vingt souhaités par l'État à fin 2009 lors du lancement du concept !

> En savoir plus sur la Journée OFP

> S'inscrire à la newsletter WK-Transport-Logistique.fr

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format