Menu

La formation professionnelle, un droit ouvert à tous

Management | Mes news RH | publié le : 01.04.2018 | Dernière Mise à jour : 17.04.2018

Image

La formation professionnelle, un droit ouvert à tous

Crédit photo Christine Calais

« La première protection contre le chômage, c’est la compétence, et le premier levier pour la compétence, c’est la formation, », a déclaré Muriel Pénicaud. La ministre du Travail a présenté les 12 mesures clés de la réforme de la formation professionnelle le 5 mars dernier. Les salariés verront leur compte personnel de formation (CPF) crédité de 500 € par an pour choisir librement leurs formations, avec un plafond de 5 000 € (respectivement 800 et 8 000 € pour les salariés non qualifiés).

Ceux qui travaillent à mi-temps ou plus bénéficieront des mêmes droits que ceux à temps plein. Les demandeurs d’emploi auront davantage accès à la formation, et une remise à niveau sur les compétences de base et les savoirs numériques leur sera proposée. Le gouvernement a pour objectif de former un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés et un million supplémentaire de jeunes éloignés de l’emploi d’ici 2022.

Formations longues et financements

Le nouveau CPF de transition, qui remplace le congé individuel de formation (CIF), apportera davantage de droits pour les formations longues. Sur l’application mobile CPF, chacun pourra connaître ses droits acquis, les formations certifiantes de sa région (avec informations sur le taux d’insertion et le salaire prévisionnel, les avis des personnes déjà formées), s’inscrire et payer directement sa formation. Un conseil en évolution professionnelle accompagnera les salariés dans leurs projets.

Côté entreprises, la cotisation formation professionnelle remplace à elle seule le 1 % formation et la taxe d’apprentissage. La construction du plan de formation sera simplifiée. L’innovation pédagogique sera encouragée. Le plan de formation dédié aux TPE et PME sera financé par une contribution de l’ensemble des entreprises.

Enfin, des opérateurs de compétences remplaceront les OPCA et financeront les CFA (centres de formation d’apprentis). Une agence nationale, France compétences, remplacera les trois instances de gouvernance actuelles (FPSPP, Cnefop, Copanef).

Enfant… ou carrière !

La parentalité pèse encore de façon déséquilibrée sur les femmes aux dépens de leur carrière. Une minorité d’hommes estime que la venue du premier enfant (32 %) ou le congé parental (39 %) ont un impact négatif sur la carrière, alors que c’est une majorité chez les femmes (66 % pour le premier enfant, 85 % pour le congé parental). Ce sondage du cercle InterElles auprès de plus de 600 salariés, essentiellement des cadres de 7 grandes entreprises, est analysé par Christelle Foucart qui a une longue carrière en Supply Chain chez Schlumberger :

« Les femmes prennent conscience du lien entre problématiques relatives à la mixité homme-femme en entreprise et évolution de carrière à la venue du premier enfant ».

Quand 4 % des congés parentaux (congés longs de 6 mois ou plus, doublés s’ils sont partagés par chaque membre du couple, avec possibilité d’aide financière de la CAF) sont pris par des hommes, et que la charge de travail domestique pèse avant tout sur les femmes, la différence de perception s’explique. En filigrane, se dessinent les inégalités de salaire homme-femme, avec un écart moyen de 23,8 % (Insee 2017).

En outre, le sondage InterElles montre que les hommes, mais aussi dans une moindre mesure les femmes, sous-estiment les bénéfices de la diversité femme-homme en termes de compétition, de stratégie, de prise de décision et d’organisation, malgré de nombreuses études démontrant le contraire. Ils pensent surtout aux progrès en matière de climat social et de créativité (voir infographie). Bref, la prise de conscience progresse… lentement. Reste à faire bouger les mentalités.

Retour au sommaire

Auteur

  • Christine Calais

Image
Supply Chain Magazine I Management

La formation professionnelle, un droit ouvert à tous

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format