Menu

CCC : Un projet de consolidation des flux à l’étude

Enquête | BTP | publié le : 01.03.2018 | Dernière Mise à jour : 09.03.2018

Image

CCC : Un projet de consolidation des flux à l’étude

Crédit photo MR

Le projet européen Success boucle trois années d’étude sur l’opportunité de créer des centres de consolidation pour la construction dans les grandes agglomérations. Une piste pour optimiser la logistique des chantiers sur fond de congestion des routes et de réglementation environnementale.

Mis en route au printemps 2015 par le centre de recherche luxembourgeois LIST et financé par le programme européen Horizon 2020, le projet Success a mobilisé onze partenaires de quatre pays (Espagne, Italie, Luxembourg et France). L’Hexagone était représenté par Vinci Construction et l’AFT (Association pour le développement de la formation professionnelle dans le transport). « La démarche a notamment reposé sur le suivi du déroulement d’une construction en cours dans chacun des quatre pays, sur la base d’indicateurs rendant compte du fonctionnement logistique du chantier et de ses flux d’approvisionnement. En parallèle, a été développé un outil informatique permettant de tester les scénarios d’implantation d’un ou plusieurs centres de consolidation de la construction (CCC) en divers points de l’agglomération, et d’en mesurer l’impact sur les flux et les opérations du chantier en question », indique Sarah Köneke, chargée de projet au département Études de l’AFT.

Un volet parisien

En France, le projet pilote proposé par Vinci a été la rénovation de l’îlot Fontenoy-Ségur, destiné à accueillir sur 46 000 m2 des services dépendant du Premier ministre (livré mi-2017). Parmi les indicateurs suivis : le nombre de livraisons, par quel type de véhicule et le parcours de chacun jusqu’au chantier, avec mesure des émissions de GES et du temps de trajet jusqu’à Paris et en intra-muros selon l’heure de la journée ; mais aussi, la ponctualité des camions par rapport au créneau de livraison planifié et leur temps d’attente avant déchargement en fonction de cette dernière, ainsi que le taux de véhicules gênants engendré dans l’environnement du chantier ; et sur site : les temps de déchargement ou les questions de productivité de la main-d’œuvre et de sécurité des opérateurs.

Les conclusions finales de l’ensemble du projet Success seront présentées fin avril, mais la démarche a suscité l’intérêt, par exemple celui de Jérôme Rouge. Ex-dirigeant d’un fabricant sarthois de menuiseries acier, il se souvient des livraisons organisées à destination des chantiers franciliens, et des camions revenant avec une partie du chargement faute d’avoir tout livré dans la journée en raison du cumul des retards liés à la désorganisation des réceptions et de la logistique sur les sites. « La mise en place de CCC en région parisienne permettrait de concentrer ces livraisons, avec des systèmes de navettes pour optimiser les flux vers les chantiers. Les pistes de gains tiennent aussi bien à la réduction du trafic dans les agglomérations qu’à l’optimisation du taux de remplissage des camions, mais aussi à l’amélioration du fonctionnement des chantiers eux-mêmes ou à la réduction des consommations de matériaux, car mieux vaut les stocker sur un CCC où ils ne seront ni volés ni détériorés », s’enthousiasme-t-il. Reconverti depuis dans le conseil supply chain, il souligne la fenêtre d’opportunité que représentent les grands travaux dans l’agglomération parisienne pour adopter ce principe de CCC.

Retour au sommaire

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format