Menu

Fret aérien

Les relations entre compagnies aériennes et agents de fret partent sur de nouvelles bases

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 08.11.2016 | Dernière Mise à jour : 24.07.2017

Image

Anne Sandretto, déléguée générale de TLF Overseas, et Florent Noblet, délégué au pôle Aérien.

Crédit photo © Anne Kerriou

Auteur

  • Anne Kerriou

IATA et FIATA, les instances internationales représentant les compagnies aériennes et les agents de fret aérien, ont signé un accord qui modifie en profondeur les relations des deux parties. Les commissionnaires sont désormais davantage reconnus comme des clients à part entière.

L'association internationale du transport aérien (IATA) et l'association internationale des fédérations de commissionnaires de transport (FIATA) ont officiellement signé le 7 octobre 2016 un nouveau programme de coopération. Fruit de quatre ans de négociations, ce document dépoussière les relations entre compagnies aériennes et commissionnaires de transport. Explications avec Anne Sandretto et Florent Noblet, respectivement déléguée générale et délégué au pôle aérien de TLF Overseas, syndicat adhérent de FIATA, ainsi que Bill Gottlieb, ancien président de FIATA et fervent artisan de ce nouveau programme.


WK-Transport-Logistique.fr : Le
"IATA-FIATA Air Cargo Program" (IFACP) signé par IATA et FIATA le 7 octobre se substitue au IATA Cargo Agency Program en vigueur depuis des décennies. En quoi ce nouveau texte change-t-il les relations entre commissionnaires de transport et compagnies aériennes ?

Florent Noblet : Le point fondamental, c'est que le IFACP reconnaît enfin que les commissionnaires de transport agissent avant tout pour le compte de leurs clients, et non pas comme représentants des compagnies aériennes. Les relations commerciales avaient déjà évolué en ce sens, mais les textes conservaient les traces de l'organisation passée. Il a quand même fallu quatre ans de travaux pour parvenir au nouveau programme de coopération. Ça montre à quel point le chantier reste important. Maintenant que la nature de la relation entre compagnies aériennes et agents de fret est clarifiée, il faut mettre tout cela en musique et le traduire dans les conventions et contrats qui lient les deux parties. L'accord de coopération prévoit une gouvernance partagée, avec un comité de direction qui réunit six compagnies aériennes et six membres de l'Air Freight Institute de FIATA. Le Air Cargo Program a son autonomie, son propre budget et son propre agenda.


WKTL : Quelles sont les enjeux de cette réforme ?

Bill Gottlieb : Les commissionnaires de transport et les compagnies aériennes doivent trouver ensemble les moyens d'améliorer l'efficacité globale de la supply chain, en se montrant à la fois plus réactifs et plus proactifs. On est parti pour deux ans de négociations, qui vont porter sur le fonctionnement des relations commerciales entre agents de fret et compagnies, mais aussi sur les questions de sûreté et de sécurité, le développement du e-commerce, l'amélioration de la productivité, etc... Chacun doit faire l'effort de mieux comprendre les impératifs de l'autre, pour aboutir à une simplification des procédures et des interfaces.

Anne Sandretto : Il s'agit d'instaurer de nouvelles règles du jeu, en terme de fonctionnement commercial mais aussi de responsabilité. Sur chaque aspect, on doit redéfinir qui fait quoi et comment. Par exemple sur la démarche e-freight, qui rentre quelle information. Les commissionnaires attendent également de ces négociations un rééquilibrage des relations au sein du CASS, le système de facturation entre agents et compagnies. Nous souhaiterions un outil plus véloce et plus robuste, mais aussi une plus grande transprence dans les informations transmises par les compagnies aériennes.

> Pour en savoir plus, télécharger la présentation du IATA-FIATA Air Cargo Program (Pdf en anglais)

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format