Menu

Fret aérien

Groupe Air France-KLM : les pertes de la branche cargo restent importantes

WK-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 21.11.2016 | Dernière Mise à jour : 21.11.2016

Image

La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte poursuit également son érosion, accusant une baisse de 13,1 % sur neuf mois par rapport à la même période de 2015.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Anne Kerriou

La branche cargo d’Air France-KLM enregistre un déficit d’exploitation de - 216 M€ pour les neuf premiers mois de l’année. C’est à peine mieux qu’en 2015, malgré une restructuration vigoureuse.

Les équipes d’Air France-KLM Cargo doivent se demander quand les efforts finiront par payer. À l’issue des neuf premiers mois de l’exercice fiscal en cours, le résultat d’exploitation s’établit à - 216 M€, contre une perte de - 222 M€ à fin septembre 2015.

La chute du chiffre d’affaires est encore plus violente : - 16 %, à 1 523 millions d’euros. La marge d’exploitation passe ainsi de - 12,3 % sur neuf mois en 2015 à - 14,2 % en 2016.


La flotte tout cargo est tombée à six appareils

"Le résultat d’exploitation s’est amélioré de 23 millions d’euros à données comparables, grâce à une forte baisse des coûts unitaires (- 11,9 % à données comparables) consécutive aux fortes mesures de restructuration engagées", souligne le groupe dans le communiqué diffusé pour la publication des résultats du 3e trimestre.

Certes, avec le retrait d’un MD11 au premier trimestre et de deux autres durant la première semaine de juillet 2016, la flotte tout cargo en opération est tombée à six appareils. Mais ces efforts ne suffisent pas à contrer les effets de "la faiblesse du commerce mondial" et de "la situation de surcapacité structurelle du secteur du fret aérien".


Un trafic en chute de 7,1 %

Dans le groupe Air France-KLM, la réduction de la flotte tout cargo a permis de réduire la capacité globale de 4,8 %, soit 10 737 millions de tonnes kilomètres offertes sur neuf mois. Mais le trafic a chuté encore plus vite : - 7,1 %, soit au total 6 234 millions de tonnes kilomètres transportées. Résultat : un coefficient de remplissage qui se dégrade de 1,4 point, à 58,1 %.

La recette unitaire à la tonne kilomètre offerte poursuit également son érosion, accusant une baisse de 13,1 % sur neuf mois par rapport à la même période de 2015. Elle s’élève ainsi à 13,07 centimes d’euros.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format