Menu

Transport aérien

Fret aérien : première baisse à Toulouse depuis cinq ans

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 01.02.2016 | Dernière Mise à jour : 23.04.2017

Image

Le fret transporté à bord de vols charters a enregistré en 2015 une hausse de 80,5 %.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Olivier Constant

Même s'il reste en tête du classement des aéroports de province pour l'importance des tonnages fret, Toulouse a enregistré un recul de trafic en 2015, pour la première fois depuis cinq ans. Il sera en concurrence avec ses homologues de Marseille et de Lyon dans les années à venir.

L'Aéroport Toulouse-Blagnac n'a toujours pas franchi le cap des 60 000 tonnes de fret traitées dans l'année. Son trafic s'est en effet inscrit en baisse de 0,2 %, à 58 713 tonnes en 2015. L'export a représenté 20 825 tonnes, en baisse de 0,4 %, tandis que l'import a totalisé 37 888 tonnes (- 0,1 %).

Les vols charters en pointe

Cette année, et contrairement aux exercices précédents, ce n'est pas le fret express qui a connu une croissance mais bel et bien le fret transporté à bord de vols charters. À 1 970 tonnes, la hausse s'est élevée à 80,5 %. La compagnie luxembourgeoise Cargolux s'est arrogée la part du lion en transportant, à elle seule, 1 432 t. Tous les autres postes ont enregistré des baisses plus ou moins sensibles. C'est en particulier le cas du fret express, en recul de 1,2 %, à 16 479 tonnes. Seule la compagnie European Air Transport a tiré son épingle du jeu, en progressant de 5,1 % à 4 938 tonnes.

Au plan des lignes, cette fois, celles de Bruxelles et de Lyon ont enregistré des progressions respectives de 13,3 % et de 10,6 %.

Le plus fort recul est venu d'Air France

Les vols constructeurs, qui représentent près de 67 % des tonnages cargo, ont marqué également un repli de 1,3 %. Un recul surprenant alors même qu'Airbus a livré un nombre record d'avions en 2015.
La déception est encore venue des vols mixtes (fret en soute transporté sur les avions passagers) qui ont enregistré une nouvelle baisse de 18,8 %, à 1 146 tonnes seulement.

Alors que de gros espoirs étaient placés dans la compagnie turque THY, cette dernière a vu ses tonnages s'éroder de près de 20 %, à 186 t seulement. Le plus fort recul est venu, toutefois, d'Air France, avec une chute des trafics de près de 40 %, à 366 tonnes. Les rotations rapides des appareils constituent d'année en année un frein au remplissage des soutes.

La prudence est de mise

La direction de l'aéroport ne se hasarde pas à établir la moindre prévision pour 2016. L'exercice pourrait, une fois encore, être le copié-collé de l'exercice précédent. Comme il n'y a aucun projet de développement en cours, Toulouse pourrait, à l'avenir, être "challengé" par Marseille et Lyon comme premier aéroport de province pour le fret. D'autant qu'au contraire de ses homologues, Toulouse ne dispose pas de département de fret dédié.

Cela pourrait changer à l'avenir si le nouveau gestionnaire de la plateforme décide de voir dans le fret une des voies possibles de diversification. Des réflexions sont en cours. Elles pourraient déboucher sur des décisions d'implantation de nouveaux équipements d'ici six à douze mois.


Mise en place de nouvelles lignes passagers

"La mise en place de nouvelles lignes passagers sur la Chine, les Émirats et les États-Unis pourrait, également, avoir un impact sur les tonnages transportés sur les vols mixtes", avance Akram Troussieux, responsable Études et Développement du réseau de l'Aéroport de Toulouse-Blagnac.

D'ici-là, l'aéroport de la Ville Rose devra se contenter de l'augmentation des fréquences sur Montréal (+ 12 fréquences cette année) avec Air Transat et de l'utilisation d'avions de type moyen-courrier en remplacement d'avions régionaux sur des lignes comme Munich et Amsterdam. Cela ne devrait toutefois pas être suffisant pour compenser le recours à des avions régionaux en lieu et place d'avions... moyen-courrier par le Groupe Air France. La baisse des tonnages acheminés à bord des vols mixtes ne semble donc pas devoir être enrayée pour la sixième année consécutive.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format