Menu

Fret aérien : l'aéroport de Toulouse franchit le cap des 70 000 tonnes

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 06.02.2018 | Dernière Mise à jour : 06.02.2018

Le fret express a progressé de 3,1 % à l'aéroport de Toulouse-Blagnac en 2017.

Crédit photo Aéroport de Toulouse

L'aéroport de Toulouse-Blagnac a rempli ses objectifs de croissance pour 2017 en dépassant la barre des 70 000 tonnes de fret traitées. Ces résultats confortent son rang de premier aéroport de province pour l’importance de son trafic cargo.

L'aéroport Toulouse-Blagnac vole de record en record. Après avoir dépassé la barre des 60 000 tonnes de fret annuelles en 2016, il a franchi celle des 70 000 tonnes en 2017. Les compteurs se sont très précisément arrêtés à 71 120 t, en hausse de 9,4 % par rapport à 2016.

L'export a représenté 26 630 tonnes, en hausse de 11,7 %, tandis que l'import a progressé de 8 % à 44 490 tonnes.

L’impact des records d’Airbus et de l'express

Sans surprise, ce sont à nouveau les vols constructeurs qui ont porté la croissance de la plateforme toulousaine. Ils ont franchi pour la première fois le seuil des 50 000 tonnes, à 50 566 tonnes. La hausse s’est donc établie à 12,2 %. Le mois de décembre a été particulièrement favorable sur ce plan, Airbus ayant livré un nombre record de 127 appareils.

Le fret express a progressé également. Les tonnages ont porté sur 17 611 tonnes, en croissance de 3,1 %. Enfin, les autres vols non commerciaux ont enregistré une progression spectaculaire, de près de 260 % à 411 tonnes.

Baisse sur les autres segments

Tous les autres secteurs sont en baisse. À commencer par les vols mixtes (fret en soute transporté sur les avions passagers). Ceux-ci reculent marginalement de 0,3 % à 1 294 tonnes. Il s’agit là d’une inversion de tendance puisque ceux-ci s’étaient inscrits en hausse de 7,4 %, après plusieurs années de recul, en 2016.

L’aéroport ne profite donc pas de la spectaculaire envolée des vols passagers qui l’ont fait passer au troisième rang des aéroports de province français (devant Marseille) en 2017. Une partie de cette croissance de 14,6 % a en effet été assurée par les compagnies à bas coûts. Or, ces dernières, qui assurent à présent 41 % du trafic total de l’aéroport, n’emportent pas de fret en soute.

Les vols charters ont également reculé de 13,2 %, à 1 294 tonnes. C’est un même cas de figure qui prévaut pour les vols militaires, qui baissent de plus de 75 %, à seulement 11 tonnes.

Enfin, le trafic postal a poursuivi sa chute inexorable en passant pour la première fois sous la barre des 2 000 tonnes (- 16,5 % à 1 907 tonnes).

Un exercice 2018 dans la lignée de 2017

2018 devrait constituer un nouveau bon cru pour la plateforme toulousaine. Airbus a en effet prévu de livrer près de 800 appareils cette année, contre 718 en 2017. Mécaniquement, il s’ensuivra une hausse des tonnages, qui pourrait être encore plus marquée puisque les augmentations de cadence porteront notamment sur les gros-porteurs de la famille A350.

Toulouse-Blagnac devrait donc maintenir son rang, même si son homologue de Bâle-Mulhouse commence à le titiller du fait de la montée en puissance des nouvelles lignes long-courrier mises en place à partir de 2015. Son trafic a atteint 64 303 tonnes l’année passée, en croissance de 17 % par rapport à 2016.

Les promesses de la Chine

Si au plan des investissements, aucun développement n’est encore envisagé, les espoirs se portent sur la Chine. Une délégation toulousaine s’est rendue sur place du 14 au 20 janvier 2018. Selon Catherine Gay, directrice du développement aéronautique de l'aéroport Toulouse-Blagnac, "cette visite a permis de réelles avancées, avec la perspective d’une ligne directe entre Toulouse et Zhengzhou. Nous espérons que la décision sera finalisée d’ici septembre, pour la mise en vente des billets. La ligne serait opérée d’avril à octobre 2019, à raison de deux vols par semaine, par la compagnie française XL Airways, à bord d’un Airbus A330 de 330 sièges".

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format