Menu

Fret aérien

Air France-KLM : la branche cargo a perdu 222 M€ sur 9 mois

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 10.11.2015 | Dernière Mise à jour : 22.07.2017

Image

L'activité cargo du groupe Air France-KLM a réduit ses pertes au 3e trimestre 2015, mais reste dans le rouge.

Crédit photo © DR

Auteur

  • Anne Kerriou

Les pertes enregistrées par la branche cargo du groupe Air France-KLM au cours des 9 premiers mois 2015 sont plus lourdes qu'en 2014. Mais la situation s'améliore un peu au 3e trimestre.

Les pertes de l'activité fret aérien du groupe Air France-KLM restent colossales : - 222 M€ au cours des neuf premiers mois 2015, alors qu'elles s'élevaient à - 181 M€ pour la même période de 2014.

Parallèlement, le chiffre d'affaires a chuté de 7,8 % à 1 813 M€ (- 16,7 % à données comparables, c'est-à-dire à change constant et hors impact de la grève des pilotes qui avait affecté l'activité en septembre 2014). Et la recette unitaire à la tonne-kilomètre offerte continue également à se dégrader : - 4,4 % à 15,04 cents (- 12,1 % à données comparables).


Réduction de flotte

Enfin, la contraction du trafic reste supérieure à celle des capacités (voir tableau). Le groupe, avec ses trois compagnies Air France, KLM et Martinair, a généré 6 711 millions de tonnes-kilomètres, alors que les capacités ne diminuaient que de 3,3 % (- 5,1 % à données comparables). Résultat : le coefficient de remplissage se replie de 3 points (3,2 points à données comparables), passant sous le seuil des 60 % (59,5 %).

Malgré ce tableau préoccupant, Air France-KLM croit toujours à la possibilité de renouer avec la rentabilité d'ici deux ans. "Dans le cadre de Perform 2020, le groupe a sorti trois Boeing 747 de la flotte à la saison hiver 2014-2015 et sortira tous ses MD11 d'ici juin 2016. Cette réduction devrait permettre à l'activité tout-cargo de retrouver l'équilibre d'exploitation en 2017", précise le communiqué publié à l'occasion de la publication des résultats du troisième trimestre 2015 (T3 2015). À la fin de l'année 2016, le groupe n'exploitera plus que 5 avions tout-cargo.


Restructuration à marche forcée

La restructuration se poursuit en effet à marche forcée. Au cours du seul troisième trimestre, les capacités tout-cargo ont été réduites de 30 % tandis que les capacités soutes étaient sensiblement stables (+ 0,2 %), "amenant une baisse des capacités totales de 7,4 %" (- 2,4 % en données brutes). Insuffisant toutefois pour inverser la tendance à la baisse du coefficient de remplissage (58,5 % au T3 2015 contre 59,8 % au T3 2014), car le trafic a diminué de 10,1 % à données comparables au cours de cette période, avec un total de 2 257 millions de tonnes-kilomètres transportées.

Quant au chiffre d'affaires du 3e trimestre 2015, il dégringole de 17,8 % à périmètre comparable, pour s'établir à 584 M€. Le secteur souffre toujours d'une "surcapacité structurelle", qui ne permet pas d'endiguer la baisse de la recette unitaire à la tonne-kilomètre offerte.

Grâce une maîtrise du coût unitaire par tonne-kilomètre offerte, en baisse de 11,6 % à données comparables, les pertes de l'activité cargo ont toutefois été sensiblement réduites au T3 2015. Le résultat d'exploitation s'est établi à - 81 M€, en amélioration de 21 M€ par rapport au T3 2014.


 



Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format