Menu

Fret aérien

Aéroport de Nice Côte d’Azur : un cap difficile pour le fret aérien

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 26.01.2016 | Dernière Mise à jour : 26.06.2017

Image

À cinq reprises en 2015, un AN 214 de Volga Dniepr a décollé vers la Chine, la Russie et le Centre spatial Guyanais pour le compte Thales Alenia Space à Cannes.

Crédit photo © Aéroport de Nice

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Pour la deuxième année consécutive, le fret aérien (avionné+camionné) décroche sur l'aéroport de Nice Côte d’Azur, avec un trafic en baisse de 6% à 19 100 tonnes en 2015. Seul l’express sauve la mise. Le trafic passagers augmente en revanche de 3,1%.

Nouvelle année de repli pour l'aéroport de Nice Côte d’Azur en 2015. Avec 19 100 tonnes traitées, la plate-forme accuse une baisse d’activité de 6% comparé à 2014, année où le fret reculait déjà de 5%.

Le fret avionné chute de 12% avec 9 700 tonnes en dépit du dynamisme à l’export de Thales Alenia Space à Cannes. À cinq reprises en effet, un AN 214 de Volga Dnepr a décollé en 2015 vers la Chine, la Russie et le Centre spatial Guyanais pour le compte du fabricant de satellites. Cependant, ces vols charters, organisés par Bolloré Logistics, ne représentent que 300 tonnes en cumul sur l’année.


Recul de 17% d'Emirates

Sur les 9 700 tonnes de fret avionné chargées ou déchargées l’an passé sur le tarmac azuréen, le Moyen-Orient concentre à lui seul 71% des flux. Quand Emirates éternue, toute la plate-forme s’enrhume. En l’occurrence, la compagnie émiratie a accusé un recul de 17% de son activité sur Nice en 2015 à la faveur des pré et post acheminements vers d’autres aéroports où elle opère des vols (Paris, Lyon, Barcelone et Madrid).

Le fret en provenance et à destination de l’Amérique du Nord (États-Unis et Canada) a fait un bond de 20% en 2015 grâce au maintien toute l’année des rotations de Delta Airlines. Cette croissance correspond au "rattrapage du déficit d’activité", tempère le responsable du terminal fret de l’aéroport, Éric Montariol. La compagnie américaine avait en effet cessé ses vols durant trois mois en 2014.

En ce qui concerne les liaisons intra européennes, le fret aérien subit toujours les conséquences d’un report vers le camion. Malgré ce phénomène, le fret camionné niçois accuse une chute de 7,6% avec 4 700 tonnes comptabilisées en 2015.


Stabilisation espérée en 2016

C’est finalement dans le segment de l’express que la plate-forme trouve les plus grandes satisfactions avec une progression de 9,7% avec 4 600 tonnes traitées en 2015 par DHL, Chronopost et Fedex. Les trois intégrateurs exploitent chacun cinq vols hebdomadaires au départ de Nice.

L’année 2015 pour le fret a également été marquée par la fermeture en décembre des bureaux de Panalpina et d’UTI et l’ouverture en février de l’agence de FM Overseas. Malgré ces deux années de baisse d’activité, le responsable de la zone fret de Nice Côte d’Azur se dit confiant. "Nous espérons que les trafics fret vont se stabiliser en 2016", précise Éric Montariol, qui mise probablement sur l’ouverture de nouvelles lignes internationales en 2016.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format